Centres de correction auditive
Assistant d'écoute Vs Aide auditive
Que valent ces amplificateurs et à qui sont-ils destinés ? La confusion entre appareil auditif et assistant d’écoute peut s’installer dans l’esprit des utilisateurs, d’autant plus que les professionnels surfent sur cette vague d’incompréhension pour vanter les mérites de leur produit. Un assistant d’écoute n’est pas un appareil auditif!
Un assistant d’écoute n’est pas un appareil auditif  
Un véritable appareil auditif se caractérise par l’obligation de délivrer ce matériel médical au sein d’une enseigne d’audioprothésistes diplômés. Contrairement à l’appareil auditif, l’assistant d’écoute peut être délivré par un Pharmacien. En plus de ne pas faire l’objet d’un suivi obligatoire, l’assistant d’écoute ne s’adapte pas à l’audition du patient puisque qu’aucun réglage n’est possible (si ce n’est un contrôle uniforme du volume). Or, quel que soit la perte auditive d’un malentendant, c’est l’adaptation personnalisée d’un appareillage qui permet d’obtenir des résultats convaincants sur la compréhension. 
 
En plus de l’absence de réglage figure l’absence de suivi et de conseil. En effet, votre pharmacien n’assurera aucun suivi et ne sera pas en mesure de vous conseiller en connaissance de cause, contrairement à un audioprothésiste diplômé dont c’est le métier. La relation avec l’audioprothésiste est la clé de voûte du succès d’un appareillage. Ce dernier va conseiller son patient et le suivre tout au long de son parcours, pour adapter les réglages et trouver le compromis parfait pour une meilleure compréhension. 
 
Enfin, l’audioprothésiste apporte également sont savoir-faire pour assurer la maintenance (détecter les pannes et réparer, voir envoyer l’appareil chez son fabricant). Il vous accompagne également pour entretenir vos appareils (piles auditives, filtres anti-cerumen, nettoyage & séchage…) afin de les conserver le plus longtemps possible. 
 
Certaines publicités peuvent porter à confusion  
Certaines marques comme Sonalto n’hésitent pas à utiliser des termes appartenant au domaine de l’audioprothèse pour vanter les mérites de leur amplificateur. Ainsi, certains n’hésitent pas à parler d’ « aide auditive » voir même d’ « appareil auditif », ce qui créer une certaine confusion dans l’esprit des malentendants qui souhaitent s’équiper et qui y voient une bonne alternative pour corriger leur audition à moindres coûts. 
 
L’achat d’un assistant d’écoute peut revenir plus cher qu’un appareil auditif  
Contrairement aux appareils auditifs, les amplificateurs d’écoute ne sont pas remboursés par la sécurité sociale et les mutuelles. Ainsi, si vous décidiez d’acquérir un appareil auditif d’entrée de gamme, aussi performant qu’un assistant d’écoute (à partir de 490€ chez Unisson), vous seriez remboursés de 119€ par oreille équipée et votre mutuelle pourrait compléter le remboursement (montant selon votre contrat). Si vous décidiez d’acquérir un assistant d’écoute, vous ne bénéficieriez d’aucun remboursement. C’est pour cette raison que nous avons décidé chez Unisson de lancer une nouvelle offre baptisée EasySon, un appareil Invisible réglé sur mesure et quasiment intégralement remboursé (390€ l’unité). 

Les amplificateurs sont souvent vendus à l’unité, il n’y a donc pas ou peu de stéréophonie  
Les assistants d’écoute sont souvent vendus à l’unité, ce qui implique l’absence de stéréophonie, un facteur clé dans la réussite de votre appareillage. L’ouïe humaine repose en partie sur l’utilisation simultanée de vos deux oreilles (spatialisation, relief, directivité…). Se priver d’un appareillage stéréophonique entraîne donc un manque à gagner en termes de compréhension, notamment dans le bruit. De plus, les assistants d’écoute ne proposent pas de fonctionnalités comme l’écoute binaurale ou la synchronisation interaural. Même avec une paire d’assistant d’écoute, il sera difficile d’obtenir une audition proche du naturel. En effet, le réglage étant le même pour les deux oreilles lorsqu’on porte des amplificateurs, il est difficile d’atteindre l’équilibre naturel entre les deux oreille, à moins d’avoir une perte identique des deux cotés, ce qui est très rare. 

Un assistant d’écoute ? Oui mais dans quel cas ?  
A défaut de ne pas être de véritables prothèses auditives, les assistants d’écoute restent une solution économique pour s’équiper. Il s’agit d’un bon compromis dans le cas d’une perte auditive légère ou d’un sentiment réfractaire à l’idée d’acquérir une véritable prothèse auditive. Pour un début de presbyacousie ou une perte auditive débutante, opter dan un premier temps pour un assistant d’écoute peut être une alternative à l’appareillage traditionnel. Dans le cas ou vous optiez pour un assistant d’écoute, nous ne pouvons que vous recommander de vous adresser à un audioprothésiste et non pas à une Pharmacie. Bien qu’il n’y ait pas de suivi, l’audioprothésiste sera en mesure de vous expliquer en détail les différences entre l’amplificateur et les appareils traditionnels et sera à même de vous indiquer quelle solution reste la plus fiable pour corriger votre audition, en fonction de vos attentes. 
 
Dans le cas d’une perte auditive plus ancienne, plus profonde ou plus complexe, les assistants d’écoute restent peu performant (surtout dans le bruit), d’où l’intérêt de préférer un appareil auditif d’entrée de gamme qui sera adaptée à votre perte auditive et pour lequel vous pouvez obtenir un remboursement sécurité sociale et mutuelle. 
 
Dans tous les cas, avant d’acheter un amplificateur d’écoute, nous vous conseillons au préalable de consulter un ORL pour confirmer la faisabilité de la démarche. En effet, seul un spécialiste est en mesure de vous indiquer la possibilité de vous équiper. Dans certains cas, il peut y avoir des contre-indications voir même l’absence de perte auditive (par exemple un bouchon de cérumen), ou bien encore une pathologie qui devraient être prise en charge (Tumeur bénigne).